Les FNB’s

Si on regarde les rendements depuis 3 ans et en date de la fin octobre, on note que 25,6 % des FNB’s avaient des rendements négatifs comparés avec 21 % pour les fonds communs.

Comment expliquer cela, surtout que plusieurs intervenants en font beaucoup d’éloges. On ne cesse de vanter les frais de gestion faibles des FNB’s.

Que préférez-vous ? Un FNB qui a ,5% de frais de gestion et 4% de rendement ou un fonds commun qui a 2% de frais de gestion et un rendement de 10%. Il est évident qu’on préférera le fonds avec le plus de frais de gestion, car son rendement net est de 10% moins 2% qui donne 8%. Tandis que le rendement après frais du FNB est de 4% moins ,5% qui donnent 4,5%. L’important n’est pas les frais de gestion en soi, mais bien le rendement net après les frais.

Saviez-vous qu’au mois d’octobre il y a des FNB’s qui avaient des rendements négatifs de plus de 60%, le pire étant de -98% ? Saviez-vous que le FNB avec le plus de rendement avait atteint les 124%. Ça c'est beaucoup de la volatilité, surtout que le législateur considère que plus de 20% de volatilité est pour les profils d’investisseurs audacieux.

Conclusions :

  1. Les FNB’s ne sont pas tous si miraculeux que cela. Ils peuvent être beaucoup plus souvent en rendement négatif que l’ensemble des fonds communs.
  2. Les FNB’s sont aussi capables de très grandes volatilités. Ce ne sont pas des placements pour tous les investisseurs.
  3. Magasinez-les. Demandez à votre conseiller de vous situer votre FNB dans un graphique rendement/risque. S’il est incapable, communiquez avec nous au et cela nous fera plaisir de vous le dire. C’est gratuit. Le MIDIF erst un OSBL qui existe pour vous informer et vous aider.